La mutation du secteur bancaire

Les banques de réseau se voient depuis quelques années fortement concurrencées par les banques en ligne. Ces dernières proposent en effet des tarifs bancaires très avantageux pour les clients, notamment en ce qui concerne leurs offres de compte courant qui s’accompagnent souvent d’une carte bancaire gratuite. De plus, les banques en ligne deviennent des banques de plus en plus complètes, avec des offres qui vont aujourd’hui de l’assurance moto au rachat de credit en passant par l’assurance habitation. Face à l’engouement des clients pour ces établissements en ligne, les banques traditionnelles se voient contraintes de changer, en s’orientant vers une plus grande dématérialisation de leurs produits et services.

Les agences bancaires vouées à disparaître ?

C’est pour cette raison que les agences bancaires physiques voient leur nombre se réduire d’année en année. C’est ce que révèle une enquête réalisée par Citigroup qui indique qu’environ un tiers des effectifs sur le marché bancaire disparaîtront d’ici une dizaine d’années. En conséquence, une agence bancaire sur deux pourrait ainsi fermer ses portes dans les 10 prochaines années. Cette tendance n’est pas nouvelle étant donné que depuis une vingtaine d’années, le secteur bancaire est voué à de profonds changements en raison de l’arrivée des nouvelles technologies et de la dématérialisation des services utilisés dans la vie quotidienne des consommateurs. L’étude révèle ainsi que le marché bancaire européen et américain pourrait être amené à supprimer 1,82 million d’emplois d’ici 10 ans. Ce sont notamment des pays comme la France, l’Italie et l’Espagne qui devraient être le plus touché par ces suppressions de postes et ces fermetures d’agences, dans la mesure où il s’agit de pays pour lesquels le réseau d’agences bancaires s’avère bien plus dense que dans d’autres pays, notamment dans les pays d’Europe du Nord.